Titre

Ritualisation des savoirs néo-chamaniques dans le quotidien des pratiquant.e.s en France.

Auteur Catherine CHABRAND-POUJADE
Directeur /trice Pr.Christian Ghasarian
Co-directeur(s) /trice(s)
Résumé de la thèse L’intérêt pour le chamanisme, où ce qu’on y projette, constitue un phénomène croissant dans les sociétés post-industrielles. S'alliant parfois à d'autres pratiques relevant des thérapies alternatives ou de l'ésotérisme, le chamanisme est réapproprié par des occidentaux comme une pratique procurant le bien-être, favorisant la découverte de soi ou bien encore permettant d'accéder à une « réalité non ordinaire ». Cette réappropriation est nommée néochamanisme par les anthropologues pour le distinguer du chamanisme pratiqué dans les sociétés chamaniques « traditionnelles » en Amazonie, en Sibérie, etc. Le champ des possibles du néo-chamanisme est extrêmement vaste allant de la méditation à la divination, de la connexion de l'individu avec la nature à la connexion à son être intérieur, des thérapies du corps à celles de l'esprit... Autant de catégories mobilisées par les acteurs qui méritent d'être décryptées. S'il existe divers chamanismes aux techniques différentes, toutes s'accordent sur le fait que ces techniques permettent d'accéder à un mieux-être, voire à une guérison, pour retrouver et harmoniser son « être total ». En France, les pratiques néo-chamaniques – qui peuvent prendre diverses formes, comme les chamanismes eux-mêmes – s’inscrivent désormais dans les nouvelles aspirations spirituelles et thérapeutiques de plus en plus de personnes. Dans le cadre de ce qui est communément appelé les Nouveaux Mouvements Religieux (ou le « Mouvement du Potentiel Humain ») des librairies ésotériques aux salons du bien-être en passant par les festivals chamaniques, le néo-chamanisme s’institutionnalise progressivement dans l’espace non seulement privé mais aussi public et est présenté comme appropriable par tou.te.s. Sur Internet, il est présenté à travers des sites pour la plupart créés par des praticien.ne.s chamaniques et également des groupes de discussion sur Facebook. La recherche envisagée dans cette thèse portera précisément sur les activités néo-chamaniques en France en focalisant sur les discours, les représentations et les pratiques en jeu. Dans la logique de l’anthropologie compréhensive, il s'agira de saisir les motivations et logiques déployées par les acteurs en procédant à une ethnologie multi-sites. Si l’attention sera bien sûr portée sur les « chamanes » ou « guides » encadrant ces activités, la recherche se penchera principalement sur les personnes qui participent à leurs activités et qui bénéficient éventuellement de leurs soins. L'enquête sur les pratiques néo-chamaniques devrait révéler combien elles font désormais partie intégrante du réseau des thérapies dirigées vers la découverte et la réalisation de soi mais également comment la part du spirituel peut être importante. L'objectif sera de comprendre les logiques permettant la ritualisation de la pratique néo-chamanique dans le quotidien à travers le spirituel et le thérapeutique. L'observation participante sera donc essentielle pour comprendre ce qui se dit et ce qui se vit au sein de ces pratiques. Je participerai activement à des stages, ateliers et séances ce qui permettra, à travers des échanges et des rencontres avec les pratiquant.e.s, d'appréhender les incidences des pratiques chamaniques sur le quotidien.
Statut au début
Délai administratif de soutenance de thèse
URL
LinkedIn
Facebook
Twitter
Xing