Information détaillée concernant le cours

[ Retour ]
Titre

Les polythéismes aux IVe-Ve siècles de notre ère : espaces, agents, pratiques, discours

Dates

15-16.09.22

Responsable de l'activité

Francesco MASSA

Organisateur(s)/trice(s)

Pr. Francesco Massa (UNIFR), en collaboration avec Caroline Bridel (UNIFR), Dario Cellamare (UNIFR) et Gaetano Spampinato (UNIFR) 

Intervenant-e-s
Description

Les polythéismes aux IVe-Ve siècles de notre ère :

espaces, agents, pratiques, discours

 

Journée d'études organisée 

par le projet « La compétition religieuse dans l'Antiquité tardive » 

en collaboration avec le « Programme doctoral d'histoire et sciences des religions »de la Conférence universitaire de Suisse occidentale

 

Université de Fribourg

15-16 septembre 2022

 

 

Il y a une trentaine d'année, Pierre Chuvin publiait la première édition de son livre Chronique des derniers païens. La disparition du paganisme dans l'Empire romain (Paris, Les Belles Lettres, 1991). Rapidement traduit en anglais, le volume a eu un impact important sur les études de la religion polythéiste tardive en ouvrant la voie à un champ d'études jusqu'alors négligé. L'ouvrage de P. Chuvin qui se concentrait sur une période allant du règne de Constantin à celui de Justinien analysait la présence des tenants de la religion traditionnelle dans l'ensemble des territoires de l'empire, en Orient comme en Occident. Depuis la parution de ce volume, les publications sur ceux que la critique appelle souvent (avec une étiquette essentialiste) les « derniers païens » se sont multipliées. Quelques recherches se sont concentrées sur des aires géographiques spécifiques de l'empire, comme la Grèce, l'Asie Mineure, l'Italie ou la cité de Rome, en se fondant notamment sur les fouilles archéologiques récentes. Ces cas d'études régionaux ou urbains ont l'avantage de présenter un panorama moins global et figé du polythéisme tardif et d'inscrire les pratiques traditionnelles dans les dynamiques historiques locales qui ne sont pas linéaires.

Malgré ces études, encore aujourd'hui le IVe siècle continue souvent d'être considéré comme la période qui aurait vu les derniers jours de la religion traditionnelle de l'empire romain : le temps qui s'est écoulé entre Constantin, le « premier empereur chrétien », et Théodose, l'« empereur de la foi nicéenne », aurait représenté la dernière phase d'une religion traditionnelle polythéiste déjà en crise depuis le IIIe siècle. Ce paradigme du « déclin du paganisme » est souvent utilisé pour affirmer qu'à cette époque la présence des cultes traditionnels avaient perdu leur attractivité et efficacité au sein de la société impériale.

La journée d'études vise à analyser les pratiques polythéistes dans l'empire romain des IVe-Ve siècles. Les interventions se concentreront sur les espaces où ses cultes étaient pratiqués et sur les agents rituels qui structuraient les cultes afin de comprendre comment les cultes traditionnels se sont réorganisés lors du long processus de la christianisation institutionnelle de l'empire. Les interventions réfléchiront également aux discours sur le polythéisme tardif, élaborés par les lettrés de cette époque. Une attention particulière sera portée aux questions méthodologiques nécessaires à l'analyse de la documentation dont nous disposons et au débat historiographique des dernières années.

Lieu

Fribourg

Information
Places

30

Délai d'inscription 31.08.2022
short-url short URL

short-url URL onepage